L’ÉMINENT CANCÉROLOGUE DOCTEUR SÉKOU ANN EST DÉCÉDÉ CE MATIN 23/12/17 À PARIS

Sékou Ann était le doyen des ressortissants de Dinguiraye et Labé, sinon guinéens. C’était un cancérologie de réputation africaine, voire internationale.

Témoignageétait

Alors que j’étais en séjour à Abidjan au tournant  des années 80, les médias ivoiriens avaient organisé un vaste téléthon pour réunir les fonds nécessaires pour évacuer un adolescent souffrant d’un cancer de la gorge.

Quelques mois après, les mêmes journaux annonçaient la bonne nouvelle : le jeune ivoirien était revenu sain et sauf. Il avait été soigné par le docteur Sékou Ann. J'espère qu'il se porte toujours bien. Combien le Dinguirois et l’Africain que je suis étais fier ! Combien de jeunes générations de médecins Sékou Ann avait formés ! Pas seulement à Villejuif mais aussi dans plusieurs capitales africaines. A l’exception de son pays natal, cette Guinée..

Pour l’heure, je souhaite à toute sa famille, cette vaste famille  des Goundo apparentés à presque tout Dinguiraye, à celle de Labé où il est né, à celle de tantie Madeleine qui était non pas seulement sa moitié d’orange, mais son supplément d’âme, à son inséparable ami, docteur Diallo (frère, du célébrissime « Portos » de La vérité du ministre), bien évidemment à ses 3 enfants et enfin à toute la population de Champigny qui n’a pas fini de faire le deuil du très médiatique Georges Marchais, le dernier grand secrétaire général du P.C.F., qui n’y était pas plus célèbre que Sékou Ann.

Was-Salam,

El Hajj Saïdou Nour Bokoum

www.nrgui.com

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir