Ahmed Tidiane Souaré (Africaguinée) :LA CENI NOUS MÈNE-T-ELLE VERS LE CHAOS ?

Actualités de Guinée Conakry. Nouvellr République de Guinée, www.nrgui.com La CENI est-elle en train d’emprunter une direction contraire à celle qui lui est dévolue, celle d’organiser des élections libres, transparentes et acceptées de tous ?  Cette CENI conduite par Me SalifouKébéqui qui avait suscité tant d’espoir, est entrain de s’éloigner dangereusement de sa mission, pour nous conduire vers une situation incontrôlable, dont personne ne saurait présager de la fin : satisfaire les desideratas d’un seul homme, Alpha Condé.

LA VIOLATION DES RECOMMANDATIONS DU COMITE DE SUIVI

Le comité de suivi né de l’accord du 12 octobre 2016, n’avait-il pas mis en garde la CENI, dans l’ambition d’organiser des élections transparentes, d’exclure du processus de recrutement tout opérateur ou toute société, ayant des antécédents qui ont entraîné des crises postélectorales en Guinée ?  C’est le cas de Gemalto, de Sabary et Waymark !

Alors que nous savons bien que le fichier électoral qui a servi aux élections de 2015 et 2018 est le même fichier sur lequel a travaillé l’opérateur Gemalto. Les scènes de violences auxquelles nous avons assisté, après ces élections, entrainant jusqu’à plus de 100 morts d’hommes à nos jours, des dégâts matériels importants, sont de trop pour notre jeune démocratie. Ce qui avait conduit à la signature de l’accord de 2016 et à la mise en place d’un comité de suivi, donnant ainsi l’espoir de ne plus jamais revivre, cela. Aujourd’hui, cet opérateur revient sous le nom de « Innovatrics ».  

INNOVATRICS, ALIAS GEMALTO !

La duperie de la CENI se situe dans la volonté de faire revenir Gemalto qui a travaillé sur le fichier de 2015 et 2018 sous une autre forme.  Innovatrics !

Pourquoi ? 

Le logiciel AFIS qui a été utilisé par Gemalto pour corriger le dé-doublonnage, n’était autre que le logiciel de la Société Innovatrics. Alors que le rapport de l’audit réalisé par un groupe d’experts internationaux a découvert que 3.051.773.000 électeurs n’ont pas été dé-doublonnés et que plus de 1564.388 électeurs inscrits dans les fichiers sont sans empreinte. Ainsi que les 3.000.000 d’électeurs,sont tous nés un 1er Janvier et un 1er Juillet, c’est-à-dire la moitié des électeurs ! Des traces d’Innovatrics par le canal Gemalto ! ( ?)

LA MISSION INNOVATRICS !

Pourquoi parmi les cinq sociétés retenues, après appel d’offres restreint, il y a tant d’appétit du Président de la CENI pour Innovatris ?  Innovatric qui avait déjà travaillé en Guinée sous le nom de Gelmalto.

Dans le contrat signé en 2015 entre la CENI et Gelmato, à la lecture des notes techniques, le nom d’Innovatrics apparaît clairement comme étant la société qui fournit le logiciel pour le dé-doublonnage. Un contrat que la CENI pourrait publier pour éclaircir la lanterne des Guinéens.

Ainsi, il y a une forte possibilité de maintenir le même fichier corrompu en l’état. Conformément à la consigne venant de la Présidence de la République, il faut toutfaire pour recruter Innovatrics, après la mise en scène d’une ouverture des plis, après avoir procédé à un faux dé-doublonnage et à un faux nettoyage qui n’impacteront en rien l’ancien fichier. Selon des experts, la clef utilisée par Innovatrics, est une CLEF TEMPORAIRE, qui fait disparaitre les électeurs dé-doublonnés dans le fichier, pour les faire revenir après un bout de temps. Une programmation que la société Innovatrics est prête à pratiquer à partir de son logiciel pour maintenir les électeurs fictifs. 

En dépit de la recommandation d’Alpha Condé, beaucoup d’agents sont en train de couler pour corrompre, afin de remporter à grands frais, l’appel d’offres. 

NEUROTECHNOLOGY RENTRE EN JEU

Au moment où les yeux sont braqués vers Innovatrisc, le Président de la CENI prépare un plan B. Il prépare deux autres sociétés dont la société Neurotechnology, avant de lancer cet autre appel d’offres, cette fois-ci pour la solution ABIS. Cette solution qui va dé-doublonner les empreintes digitales et le visage des électeurs. Tout se passe en catimini et dans une opacité totale, selon le bon vouloir du Président de la CENI, Me SalifouKébé.

QUATRE APPELS D’OFFRES POUR QUATRE OPERATIONS !

L’autre fait étonnant, est la volonté du Président de la CENI de lancer quatre appels d’offres pour quatre opérations dans le cadre de la révision du fichier électoral, alors que dans ce domaine, une seule société recrutée permet de faire les quatre opérations à savoir : la fourniture du logiciel, la fourniture du matériel, la solution AFIS et le réassemblage de tous ces éléments.  

Partout dans le monde, une société recrutée pour la révision du fichier fournit tous ces services, non seulement pour des questions de compatibilité, mais aussi de fiabilité dans le travail.Mais cette autre démarche du Président de la CENI dénote de la volonté de tripatouiller le fichier électoral rendant impossible un travail sérieux, afin d’empêcher l’extraction des électeurs fictifs. 

Toutes ces démarches du Président de la CENI visent un seul objectif, nous imposer la société Innovatrics, la seule outillée et prête pour reconduire les 1564.388 électeurs fictifs, les seuls électeurs sur lesquels compte désormais Alpha condé pour réussir son 3ème mandat. 

Mais la CENI va-t-elle prendre ce risque ? Elle peut encore nous éviter le chaos !

Ahmed Tidiane Sylla

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">

Relu par SNB pour www.nrgui.com

0
0
0
s2sdefault